Code d'intégrité de la CN-CIEPA/WASH

Intégrité : qualité d’une personne de grande probité morale dans l’exercice de ses fonctions, respectueuse des valeurs, principes, procédures, règles et normes de qualité et se traduisant sur le plan comportemental par la résistance parfaite aux tentations d’actes de malhonnêteté et de corruption ; qualité totale d’un bien dont toute souillure est néfaste pour la qualité de la vie et de l’environnement.

 

Le Code d'intégrité de la Coalition Nationale de la Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH) est approuvé par le bureau exécutif et l’équipe technique. Il s'applique à tous nos employé(e)s, contractant(e)s et responsables, ainsi qu'à nos membres affiliés. Il incombe à tous ces acteurs susmentionnés de lire et comprendre le Code et de s’engager à défendre ses principes.

 

 Le Code définit les principes majeurs d'intégrité et est l'expression des valeurs partagées par tous les membres la CN-CIEPA/WASH. Le fait de pouvoir s'y référer devrait aider quiconque agissant au nom de la société civile dans le secteur WASH au Mali et à prendre les bonnes décisions dans le cadre de son engagement.

 

Organisation faîtière de la société civile, leader dans le secteur de l’Accès à l’Eau Potable l’Hygiène et l’Assainissement (AEPHA) au Mali, la CN-CIEPA/WASH s’engage à atteindre les critères les plus exigeants d’éthique.

Notre Code d’intégrité est l’expression des valeurs communes de la CN-CIEPA/WASH : l’intégrité - la transparence - la redevabilité - l’équité - l'inclusion - la diversité - l’égalité - la participation.

 

La CN-CIEPA/WASH s’engage à promouvoir une culture d’organisation où les questions d’intégrité et d’éthique peuvent être soulevées et débattues par tous. Nous assistons et soutenons nos membres pour les aider à comprendre le Code afin de prendre une bonne décision.

 

CREDIBILITE:

En tant qu’organisation lead du secteur AEPHA au Mali, nous construisons notre crédibilité autour de la constance, la cohérence et la pertinence (CCP) dans notre combat de tous les jours afin de favoriser l’accès de toutes et de tous à l’eau et à l’assainissement. Telle est la base de notre rayonnement au sein de la société civile.

 

HONNÊTETÉ ET TRANSPARENCE:

Dans tout ce que nous entreprenons, nous devons être honnêtes envers nous-mêmes, envers celles et ceux pour lesquels nous travaillons, envers les groupes et personnes que nous représentons et envers nos partenaires. Aucune circonstance ne justifie les contres vérités ou la malhonnêteté.

Nos processus de recrutement (employés, prestataires, contractants…) sont justifiables afin d’éviter toute forme de népotisme ou de favoritisme. Telle est la base de notre code d’honnêteté et de transparence.

 

RESPONSABILITE:

Toute action que nous entreprenons ( ) peut avoir des conséquences. En tout lieu et en toute circonstance nous les assumons et ne jetons la responsabilité sur personne.

 

PRINCIPES:

  • Nous croyons à l’éthique, l’équité et le respect des autres dans nos actions.
  • Nous travaillons et coopérons avec les autres sans aucune forme de discrimination basée sur : le sexe, la situation de famille, la couleur de peau, la religion ou conviction, la culture, l’éducation, l’origine sociale, le handicap, l’âge ou la nationalité.
  • Nous ne tolérons pas le harcèlement sexuel ou les violences basées sur le genre.
  • Nous honorons nos engagements contractuels et veillons à ce que nos activités et nos objectifs soient clairs et compréhensibles.
  • Nous travaillons avec nos partenaires et les groupes cibles de nos projets en toute franchise et en toute loyauté.
  • Nous renonçons à toute forme de corruption (solliciter, offrir, donner ou accepter, directement ou indirectement une commission illicite ou un autre avantage indu qui affecte l’exercice normal d’une fonction).

En tant qu’actrice de la société civile, la CN-CIEPA/WASH s’engage à :

  • mener des investigations sur les cas de corruption ou de gaspillage de l'eau et de dénoncer toutes évidences en la matière,
  • renforcer le contrôle citoyen à tous les niveaux (local-national) et de demander des comptes aux autorités et acteurs sur la gestion du secteur, notamment le respect des principes d’intégrité;
  • participer activement à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi évaluation des politiques, programmes et projets du secteur de l’eau et de l’assainissement.

(Bamako, Aout 2017)