Plaidoyer pour la convocation de la première réunion du comité sectoriel pour l'institutionnalisation de la Politique Nationale Genre (PNG) au Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD)

 

La République du Mali a ratifié diverses conventions, nationales et internationales, visant l’égalité entre femmes et hommes. Elle s’est ainsi engagée de prendre des mesures pour atteindre ce but.

 

Déjà en 2007, dans le rapport final sur le Plan d'Action National de Gestion Intégrée des Ressources en Eau. Etat des lieux es ressources en Eau et de leur cadre de Gestion du Ministère de l'Energie, des Mines et de l'Eau « l’insuffisance quasi généralisée dans la prise en compte de l’aspect „Genre“ au niveau local, régional et national des acteurs, des institutions, des interventions, etc [1]» a été relevé comme un des problèmes principaux par les acteurs usagers.

 

La volonté de la République du Mali, d’intégrer une vision genre en tant que thème transversal est affirmée dans la Politique Nationale Genre (PNG) de 2011. L’axe d’intervention 2.3 de la  Politique Nationale Genre a pour objectif « Étendre la couverture d’accès à l’eau potable, notamment en zones rurales en veillant à ce que les femmes aient un rôle accru dans la gestion des points d’eau. ».

 

Le décret n° 2014-0368/PM-RM du 27 mai 2014 déclare le Conseil Supérieur de la Politique Nationale Genre (PNG), dont le ministère chargé de l’environnement est membre et qu’il est présidé par le Premier Ministre, responsable pour veiller à l’application de la PNG.

Aussi, auprès du  Ministre chargé de l’environnement est créé un Comité Sectoriel d’institutionnalisation de la Politique Nationale Genre qui doit tenir  au moins une réunion de suivi par trimestre.

 

La société civile du secteur AEPHA à travers la Coalition Nationale pour la Campagne Internationale pour l’Eau potable et l’Assainissement (CN-CIEPA/WASH ), composée de douze organisations faitières membres, dont la Coordination des associations et organisations féminines (CAFO), s’engage pour la mise en œuvre des mesures pour l’intégration de la dimension genre au secteur de l’Eau potable, l’Hygiène et l’Assainissement (EPHA).

 

Issue d’un partenariat avec la  coopération allemande, la CN-CIEPA dans le cadre de cette activité,  se fait appuyée par une Assistante Technique, experte en genre et diversité, afin de  renforcer les capacités des acteurs sur  l’égalité entre femmes et hommes, préalable pour un développement durable.

 

Ainsi, le décret n° 2014-0368/PM-RM du 27 mai 2014 qui règle l’application de la Politique Nationale Genre prévoit expressément l’implication de représentant/e/s de la société civile dans les actions du comité sectoriel. C’est dans cette dynamique que  la CN-CIEPA,  conformément à sa vocation  et à ses principes se propose de mettre  son expertise pour la promotion du genre en AEPHA.

 


[1] REPUBLIQUE DU MALI (2007): Plan d'Action National de Gestion Intégrée des Ressources en Eau. Etat des
lieux es ressources en Eau et de leur cadre de Gestion. Rapport Final. Bamako : Ministère de l'Energie, des Mines et de l'Eau.